Initiative Quartier de la Gibauderie – POITIERS 🗺

Initiative Quartier de la Gibauderie - POITIERS
86-Vienne FCPE Fédération des Centres Sociaux Ligue de l'Enseignement NOUVELLE AQUITAINE TERRITOIRES
Association de gestion et d’animation de la Maison de la Gibauderie 111, rue de la Gibauderie 86000 POITIERS Carte

Initiative QUARTIER DE LA GIBAUDERIE

Association de gestion et d’animation de la Maison de la Gibauderie

111, rue de la Gibauderie

86000 POITIERS

Téléphone : 05 49 47 83 57

Courriel : depuis le site internet

Engagement dans la dynamique ?

Confirmé

Initiateurs et partenaires

  • Association de gestion et d’animation de la Maison de la Gibauderie,
  • Association de parents d’élève OUSTITIS et Cie,
  • Collège Camille GUERIN,
  • Ecole Saint EXUPERY,
  • Ville de POITIERS
  • Fédération des Centre Sociaux,
  • FCPE,
  • Ligue de l’Enseignement.

 

Quelle est l’origine de leur initiative ?

Les acteurs éducatifs du quartier de la Gibauderie, enseignants compris, s’accordent à dire que l’Ecole ne parvient pas à réduire les inégalités sociales et dans certains cas peut les aggraver.

Ils reconnaissent que tous les parents, toutes origines sociales confondues, souhaitent la réussite scolaire de leur enfant.

La plupart des situations de rupture (ou d’impossibilité) du dialogue enseignants-parents concernent des enfants en difficulté scolaire, des familles éloignées des structures collectives (école, centres sociaux, etc), des familles maitrisant pas/peu/mal les codes de l’instruction scolaire (illétrisme, langue française pas ou peu maitrisée, faible niveau de scolarisation des parents, précarité sociale et économique, isolement).

Les enseignants peuvent éprouver des difficultés à dialoguer avec certaines familles (incompréhension mutuelle, convocations plutôt qu’invitations, concordance des disponibilités, utilisation de l’écrit avec des parents ne maitrisant pas le français écrit, connaissance mais peu de prise en compte du contexte familial de l’enfant, etc…).

 

Que souhaitent ils et elles changer ?

Nous souhaitons faire de la remédiation pour redonner aux parents une place centrale dans la relation enfant-école et faire émerger une parole collective forte et une (ou des) actions collectives de la part des “familles les plus éloignées des structures collectives”.

 

Comment pensent-ils et elles faire pour associer les parents et les enfants concernés ?

Nous comptons nous appuyer sur l’action d’accompagnement scolaire portée par le centre social et inviter les parents des enfants concernés à s’exprimer sur leur ressentiments relatifs à l’école.

Nous identifierons collectivement avec eux des éléments de contexte concrets qui sont source des préoccupations partagées.

Nous accompagnerons le groupe dans un (ou des) action collective dont l’objectif sera d’agir sur ces éléments de contexte.

 

Comment pensent-ils et elles faire pour se rapprocher de l’ensemble de la communauté éducative ?

La démarche locale “MILLE ET UN TERRITOIRES” émane des Coordination Educatives Territoriales qui réunit trimestriellement tous les acteurs éducatifs du quartier (crèche, accueils de loisirs, garderies municipales, établissements scolaires, associations de parents d’élèves).

Ce qui naitra de la démarche aura nécessairement une résonnance au sein de cette coordination (parole collective des parents “non représentés par des APE” à minima).

 

Comment pensent-ils et elles faire pour instaurer un climat de bienveillance ou chacun s’exprime à égalité et cherche à agir ensemble ?

Au préalable, permettre aux parents de l’accompagnement scolaire de construire une parole collective et d’élaborer une action. Ce préalable permettra une représentation légitime du groupe de la parole et de l’action au sein de la coordination éducative.

 

Ce dont ils et elles ont besoin ?

L’engagement des partenaires du groupe de suivi cité plus haut.

De la mobilisation du temps d’animation nécessaire du directeur et de la référent familles du centre social.

De la bienveillance et de l’intérêt porté à la démarche par le reste de la communauté éducative.

 

Ce qu’ils et elles attendent de la Coordination “MILLE ET UN TERRITOIRES” ?

Un enrichissement mutuel, un regard critique extérieur et faire mouvement pour se sentir plus fort dans des approches expérimentales et difficile à faire comprendre.

Be the first to comment

Participez à la mobilisation en nous laissant un commentaire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :