“Gosses de France” est accessibles aux associations pour des actions non lucratives !

Un documentaire réunissant des témoignages poignants d'enfants en situation de grande précarité

Le 08 octobre 2019 dernier, l'émission INFRAROUGE (sur France 2) diffusait en seconde partie de soirée (23 h15 !) un documentaire poignant "GOSSES DE FRANCE" présentant les témoignages de ces enfants de manière directe et que notre collectif souhaite (parmi tant d'autres choses) mettre en avant, afin que chacun.e finisse par bénéficier d'une visibilité et d'une prise de parole égale.

Depuis, l'eau à coulé sous les ponts, les problèmes liés à la précarité et à la grande précarité restent… et la rediffusion gratuite n'est plus disponible.

Pourtant avant et après sa diffusion, nous avons bien constaté l'écho (voir le choc) provoqué par la prise de parole de ces enfants, dont beaucoup souhaiteraient dans leurs vies et/ou leurs actions quotidiennes améliorer la condition par la coéducation, la lutte contre la reconduction des inégalités scolaires et la réussite éducative, entre autre.

 

Des prises de contacts pour permettre à tous de trouver les moyens de partager autour de ces témoignages

Sur ce constat, la coordination a souhaité informer, mais aussi permettre à celles et ceux qui le souhaitent, de pouvoir se procurer le support DVD ou numérique de ce film documentaire faisant exception.

Réalisé par Andréa Rawlins-Gaston, dont la réalisation a été dirigée par l'Agence de production CAPA, a souhaité confier la diffusion plus large de ce documentaire à l'Association ADAV qui met à disposition des organismes à but non lucratifs une "multitude de supports audiovisuels et multimédia réservés aux réseaux culturels et éducatifs."

D'ores et déjà, celles et ceux qui le souhaitent peuvent se procurer (sous réserves qui vous sont présentées sur le site) le documentaire sous forme de DVD ou de liens sur cette page (une inscription y est nécessaire).

 

Pourquoi ce documentaire parait-il important dans le cadre du collectif ?

Nous espérons que ces informations permettrons au plus grand nombre possible d'entre vous d'organiser des visionnages collectifs avec les parents, les enfants, les professionnels (qu'ils viennent de l'Education nationale, de l'Education populaire, des institutions, des collectivités) et qui souhaitent faire tomber les préjugés qui peuvent faire barrière à une coopération des uns avec les autres par une meilleure connaissance de leurs voies et de leurs vies, et ainsi construire les conditions nécessaire à une coéducation plus sereine, sur chacun des territoires.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

%d blogueurs aiment cette page :